LU Minqi

étudiante en programme propédeutique à l'économie, nous parle de son parcours et de son année passée à l'ISPA...

Bonjour à tous, je m’appelle LU Minqi, et j’étudie en programme économie à l’ISPA.

Comme une bonne partie des jeunes de mon âge, je suis encore indécise sur mon avenir. J’aimerais créer une entreprise en Chine, c’est d’ailleurs pour ça que j’ai choisi économie. Tout le monde a un rêve, et nous devons le réaliser : « il n’est rien de difficile au monde à qui veut s’appliquer à bien faire » dit le proverbe chinois. Cependant, le rêve semble loin, mais si on fait des efforts, on peut s’en rapprocher petit à petit. Je pense que je travaille beaucoup pour obtenir ce que je veux. Je me souviens quand j’ai appris à parler français. J’étais déçue à cause de l’échec. La plupart des étudiants pouvaient lire les phrases, mais moi je ne pouvais que quelques mots… À ce moment là, les syllabes étaient difficiles pour moi…

Après être rentrée chez moi, je m’enfermais dans ma chambre pour lire, écouter la radio, et je lisais encore et encore… Grâce à mes efforts, mon niveau de français est monté en flèche. Évidemment, comme quand on gravit une montagne, le chemin est difficile mais la seule façon de réussir, c’est de travailler, et au final nous pouvons découvrir que nos efforts valent le coût. 

Contrairement aux autres étudiants de ma classe, je suis arrivée en France il y a presque deux ans maintenant. J’ai terminé mes cours de français avec le niveau B2 dans un autre institut. 

D’après moi, il existe deux avantages à l’ISPA comparé aux autres instituts. 

Premièrement, il y a des cours de français mais aussi des cours de notre spécialité. Dans les autres écoles, on ne peut suivre que des cours de français. Les professeurs de l’ISPA nous aident à apprendre cette langue, et ils donnent aussi les cours de l’université en même temps, car beaucoup de nos professeurs travaillent aussi à l’université ou à l’IUT. Ils nous donnent les méthodes d’analyse des documents, et les méthodes pour bien prendre les notes. Et surtout, ils nous apprennent comment étudier à l’université. 

Deuxièmement, les professeurs et l’équipe de l’ISPA nous aident beaucoup. Pour les étudiants qui viennent d’arriver en France, il est difficile de communiquer avec les français. Par exemple, beaucoup d’entre nous ne savaient pas comment faire pour s’inscrire à l’université, alors les professeurs et l’équipe nous aident à le faire. 

Mais cela ne signifie pas que les professeurs le font pour nous, ils sont comme des boussoles qui nous donnent les orientations et ensuite, il faut que les étudiants travaillent eux-même.

Le temps passe vite, j’espère que nous passerons une bonne fin de jeunesse. Et surtout, je souhaite que tout le monde puisse réaliser son rêve.

RETOUR